Électromyogramme

Électromyogramme

Publié le : 16 novembre 20164 mins de lecture

L’électromyogramme connu également sous le nom d’électromyographie, électroneuromyogramme, EMG ou ENMG est une méthode pour étudier la fonction des nerfs et des muscles. Cette technique médicale évalue le système nerveux périphérique, la jonction neuromusculaire, les muscles… L’intervention complète certains diagnostics neurologiques.

Définition de l’électromyogramme

L’électromyogramme est un système permettant d’enregistrer l’activité électrique, provoquée ou spontanée des nerfs et muscles. L’EMG de détection examine l’activité électrique des organes en effectuant des tests au repos et pendant une contraction. Pour recueillir les renseignements, l’appareil dispose d’électrodes aiguilles qu’on insère dans un muscle au repos.

L’objectif de l’ENMG consiste à détecter d’éventuelles atteintes du muscle (myopathies) et atteintes nerveuses périphériques comme les nerfs, la moelle et les racines. Cette inspection est prescrite chez les patients qui souffrent du plexus brachial, compressions nerveuses, plaies et traumatisme nerveux, polyneuropathies (neuropathie périphérique qui regroupe toutes les lésions du système nerveux).

Notons que l’électromyogramme est contre-indiqué chez les patients qui souffrent de troubles de la coagulation sévère. L’examen également proscrit chez ceux qui sont sous traitement anticoagulant. L’analyse nécessite l’introduction d’aiguilles stériles et jetables. À la fin de l’examen de stimulation nerveux, on doit ressentir des picotements. Il ne s’agit pas de véritable douleur, mais plutôt d’une sensation désagréable.

Comment se déroule l’électromyogramme ?

Le patient commence par un contrôle clinique pour orienter les tests à effectuer. Il est recommandé d’éviter d’avoir les membres froids avant de commencer l’inspection pour ne pas fausser les données. L’examen peut se faire avec 2 types de techniques, l’EMG classique et l’électrodiagnostic de stimulo-détection. Ces deux types d’opérations durent entre 15 minutes à 1 h.

L’électromyographie classique de détection qui consiste à explorer certaines zones du patient en fonction des données cliniques obtenues. L’exploration se fait à l’aide d’enregistrement au repos et après contraction contre résistance. Le diagnostic se fait grâce à un enregistrement graphique et une amplification sonore indispensable à l’interprétation du neurologue. L’examen de stimulation-détection se fait en utilisant des électrodes plates. Le neurologue cherche l’anomalie de la jonction neuromusculaire en stimulant 2 ou 3 fois de suite le muscle suspecté pendant 3 secondes.

À quel moment l’électromyogramme est-il ordonné ?

L’électroneuromyogramme est un examen clinique prescrit par un médecin lors de certains symptômes. Il peut s’agir de fourmillements fréquents ou persistants ou d’autres anomalies de la sensibilité. Quand un malade présente des symptômes liés au syndrome du canal carpien, l’analyse permet de déterminer l’utilité d’une intervention chirurgicale. L’EMG est efficace pour diagnostiquer certaines difficultés motrices d’une jambe, pied, main…

Pourquoi faire appel à un kinésithérapeute pour soigner les épaules ?
Dysplasie de la hanche : une intervention chirurgicale nécessaire chez l’adulte

Plan du site