Myélographie cervicale : diagnostic des pathologies de la moelle épinière

Myélographie cervicale : diagnostic des pathologies de la moelle épinière

Myélographie cervicale : diagnostic des pathologies de la moelle épinière

La radiographie cervicale est une intervention capable de déceler facilement la myélographie cervicale. Cet examen est utilisé lorsque le médecin suspecte une maladie ou des lésions de la moelle épinière. Cette radio nécessite l’injection d’un produit de contraste iodé afin de détecter les éventuelles dégénérescences.

Qu’est-ce que la myélographie cervicale ?

La myélographie cervicale est une technique de radiographie utilisée la plupart du temps dans le diagnostic des pathologies de la moelle épinière. La différence avec des examens traditionnels est que la myélographie nécessite obligatoirement l’injection d’un produit de contraste iodé directement dans la colonne vertébrale.

Bien que cette radio soit utilisée pour la grande majorité des maladies dégénératives de la moelle épinière, l’examen est de plus en plus remplacé par l’IRM cervicale qui apporte une image plus détaillée des tissus. Cette radio est essentiellement utilisée lors d’une contre-indication à l’IRM. Il peut s’agir de :

  • Port de certains stents ou cardiostimulateur.
  • Obésité chronique qui ne permet pas d’utiliser le tomodensitomètre (scanneur).
  • Port de certains types de prothèses articulaires.
  • Claustrophobie sévère.

La myélographie cervicale est une technique servant à découvrir la présence d’un kyste, anomalie de conformation des racines nerveuses, tumeurs ou hernies cervicales. L’intervention se déroule en injectant un produit de contraste iodé directement dans les vertèbres cervicales du patient. Le malade doit rester immobile pendant la réalisation des clichés. Ceux qui vont se faire diagnostiquer pourront utiliser un léger tranquillisant. Le résultat s’obtient au bout de 20 minutes.

Les examens complémentaires pour détecter la myélopathie cervicale

Pour détecter une tumeur spinale, la meilleure solution consiste à explorer la moelle avec l’IRM modulaire. Cette alternative doit être proposée en première intention lors d’une compression manifeste de la moelle épinière. Il existe également des examens complémentaires comme :

  • Des radiographies du rachis afin de détecter les ostéophytes des signes indirects de compression.
  • Le scanneur modulaire utilisé avec ou sans injection d’iode.
  • La ponction lombaire est une analyse d’un prélèvement du liquide céphalo-rachidien qui est inutile, car le résultat est le plus souvent normal.

Se faire diagnostiquer des pathologies de la moelle épinière

Pour résoudre les problèmes de tumeur spinale, on doit consulter le neurologue pour le diagnostic et le neurochirurgien ou cancérologue si l’on souhaite obtenir des indications thérapeutiques. Si l’IRM est considérée comme l’examen de première intention, il existe plusieurs examens de références comme la radiographie, le scanneur, la scintigraphie osseuse, l’angiographie ou la myélographie qui permettent de détecter un refoulement de la moelle.

Articles similaires

Rappel anatomique du rachis cervical

Le rachis cervical comprend l’empilement de 7 vertèbres classées de C1 à C7 qui est divisé en 2 parties. La partie supérieure C1 et C2 a un rôle de soutien tandis que C4 à C7 représentent le segment mobile. Le rachis cervical comprend également des vertèbres par 3 systèmes articulaires tels que le disco-vertébral, inter-apophysaire et unco-vertébral. Les structures adjacentes sont le canal rachidien, trous de conjugaison et canaux transversaires.

Arthrose cervicale : douleurs dans la colonne vertébrale

L'arthrose cervicale ou cervicarthrose est une forme d'arthrose de la colonne vertébrale ou arthrose rachidienne. Certains facteurs favorisent la survenue d'arthrose cervicale : malformations de la colonne, traumatismes passés (ex. : coup du lapin) et l'exercice de certaines professions sollicitant le cou. Lorsqu'elle est symptomatique, l'arthrose cervicale se traduit par une douleur et une raideur du cou. Cependant, l'arthrose peut bloquer certains nerfs aux alentours des vertèbres.

Arthrose cervicale : quels exercices pour la combattre

En mettant en place et en intégrant dans votre quotidien les conseils suivants vous devriez obtenir un soulagement rapide des douleurs de l'arthrose cervicale. Il faut surélever la tête la nuit, utiliser un oreiller d’une épaisseur égale à la distance entre l’épaule et l’oreille, bien se couvrir pour ne pas avoir froid la nuit.