Arthrose cervicale

Un mode de vie sédentaire augmente le risque de l’arthrose

Que l’on soit écoliers ou employés de bureau, un mode de vie sédentaire peut favoriser l’arthrose du genou et de la hanche. Le cartilage articulaire se fragilise et se dégrade si les nutriments et les fluides ne sont pas régulièrement pompés à sa surface pendant l’exercice. Il peut en résulter une arthrose douloureuse et une limitation des mouvements. Les personnes de tout âge devraient donc faire suffisamment d’exercice chaque jour, conseille la Société allemande d’endoprothèses (AE). La société professionnelle veut faire prendre conscience que le manque d’exercice favorise non seulement les maladies cardiovasculaires, le diabète et le cancer, mais peut aussi endommager les articulations.

Depuis le début de l’ère industrielle, le nombre d’arthroses a plus que doublé. « Nous observons également un nombre croissant d’arthroses et de lésions articulaires chez nos patients », rapporte le professeur Karl-Dieter Heller, MD, secrétaire général de l’AE. Dans l’arthrose, le squelette cartilagineux des articulations dégénère de manière irréversible. En même temps, des excroissances osseuses peuvent se développer autour des articulations. Même si tous les facteurs de risque de cette évolution n’ont pas encore été étudiés, les choses sont claires : le surpoids, mais aussi la surutilisation et la sous-utilisation des articulations figurent parmi les principales causes de cette augmentation.

De nombreuses personnes ne bougent pratiquement pas, que ce soit au travail ou pendant leurs loisirs. « Beaucoup de gens ne réalisent pas que le cartilage articulaire a besoin d’un exercice régulier pour recevoir des nutriments », souligne le professeur Heller. La raison : « Contrairement à l’os, le cartilage n’est pas alimenté par des vaisseaux sanguins, mais de manière passive par le liquide articulaire, la synovie. » Pour que cela fonctionne bien, des chargements et déchargements réguliers sont nécessaires : Les mouvements de pompage qui en résultent font pénétrer mécaniquement le substrat nutritif dans le cartilage. Donc, si vous bougez, vous nourrissez et lubrifiez votre articulation. Même si l’arthrose est déjà présente, un exercice modéré peut contribuer à ralentir sa progression. Des études sur les animaux ont montré que, bien que cela ne régénère pas le cartilage, cela peut reconstituer la substance tampon sous forme de gel dans le cartilage. L’orthopédiste conseille la gymnastique, le vélo ou la marche avec des bâtons de marche nordique.

Dans l’ensemble, il est important d’intégrer davantage d’exercice dans la vie quotidienne : « Dans la mesure du possible, vous devriez vous lever toutes les 30 minutes, marcher et pédaler beaucoup et éviter les ascenseurs et les escaliers mécaniques », recommande le professeur Henning Windhagen, président de l’AE. Et au lieu de s’enfoncer dans le fauteuil télé pendant des heures le soir, il vaut mieux faire le tour du pâté de maisons. « Il est également judicieux de faire au moins 150 minutes supplémentaires par semaine d’exercices ciblés ». Toutefois, les sports extrêmes tels que les marathons ne doivent être pratiqués que sous la supervision d’un orthopédiste ou d’un médecin du sport. En effet, ils comportent des facteurs de risque particuliers pour les articulations, tels que les blessures, la surcharge et l’usure. En outre, tous les corps ne sont pas faits pour des performances sportives de haut niveau. Tout est question de dose.

Quitter la version mobile