Arthrose cervicale

Quelles sont les symptômes de la névralgie d’Arnold ?

Une meilleure santé est vraiment essentielle au bien-être et au bonheur. Mais malheureusement, on peut tous attraper une maladie et cela est vraiment angoissant. Découvrez dans cet article, tout ce qu’il faut savoir sur la névralgie d’Arnold.

Qu’est-ce que la névralgie d’Arnold ?

La névralgie d’Arnold ou arnoldalgie est en fait une douleur neurogène dû à la compression du nerf d’Arnold (également connu sous le nom de nerf grand occipital). Il s’agit d’une forme spécifique de névralgie crânienne et faciale. Le nerf d’Arnold est surtout un nerf rachidien ou encore nerf spinal, prenant naissance dans les vertèbres cervicales postérieures, c’est-à-dire entre les 2 premières vertèbres cervicales. Et c’est un nerf purement sensoriel responsable de l’innervation à l’arrière du cuir chevelu au niveau de la région occipitale, notamment à l’arrière de la tête et au-dessus de la nuque. Il y a plusieurs raisons qui peuvent comprimer le nerf d’Arnold et ainsi expliquer cette névralgie. Mais la principale cause est l’arthrose, qui est fréquente chez les personnes âgées. L’arthrose produit des concrétions osseuses fermant l’orifice de sortie du nerf. Également, on peut trouver d’autres causes telles que des conflits musculaires du cou, des déformations de la colonne vertébrale, des hernies, des kystes, des rhumatismes tels que la polyarthrite rhumatoïde, des excroissances osseuses et même des traumatismes. Il peut s’agir ici d’un traumatisme unique ou bien de multiples traumatismes répétitifs. Consultez www.nevralgies.fr pour plus de détails.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes de la névralgie d’Arnold apparaissent comme une douleur lancinante qui provient de la nuque et irradie d’un seul côté de la tête vers la région occipitale, c’est-à-dire à l’arrière du crâne. La douleur peut ensuite s’étendre aux sourcils et aussi derrière les yeux. Ce sont des maux de tête desquels la douleur est généralement décrite comme des brûlures ou encore des décharges électriques. Ces symptômes sont également associés à une dysesthésie ou à une sensibilité réduite ou exagérée dans la zone touchée. Comme le nerf d’Arnold est en fait un nerf mixte (sensitif et moteur) responsable des mouvements du cou et de la tête, la pression sur les nerfs ou une rotation de la tête peut vraiment déclencher une douleur dans cette zone du patient (par exemple, hypersensibilité du cuir chevelu). Attention ! La névralgie d’Arnold peut être facilement confondue avec des maux de tête et des migraines. Par conséquent, si les symptômes douloureux persistent, une consultation avec votre médecin est recommandée pour établir un diagnostic précis. Assurez-vous également de consulter votre médecin rapidement si la douleur est accompagnée de nausées, de fièvre ou de vomissements.

Comment soulager la douleur ?

Le traitement de la névralgie d’Arnold est impératif quand la névralgie d’Arnold symptômes persiste, car elle peut altérer la qualité de vie de la personne. Parallèlement à un traitement antalgique qui vise à soulager la douleur, un protocole thérapeutique doit être mis en place pour traiter l’origine mécanique du trouble. Lorsque la névralgie est causée par un blocage vertébral, alors des séances de kinésithérapie seront nécessaires. La mésothérapie est généralement utilisée afin d’injecter une dose de corticoïde dans la zone cervicale afin de permettre au patient de regagner une certaine mobilité du cou. L’homéopathie, l’acupuncture et l’aromathérapie peuvent aussi aider à soulager la douleur associée à la névralgie d’Arnold. L’ostéopathie est également un traitement et une prévention particulièrement intéressants de la névralgie d’Arnold. L’objectif d’un ostéopathe est de réduire la compression sur le nerf pour limiter l’inflammation, stoppant ainsi les irradiations douloureuses. Chaque traitement ostéopathique est unique et varie en fonction de l’histoire pathologique de chaque patient et du stress observé. Il ne faut pas hésiter à réclamer des conseils à votre médecin qui pourra très bien vous orienter à des méthodes douces, associées à un traitement, permettant de soulager efficacement la douleur.

Quitter la version mobile