Arthrose cervicale

Des exercices pour la rééducation de l’épaule

L’articulation de l’épaule est l’une des articulations les plus complexes de notre corps : reliant l’humérus à l’omoplate et à la clavicule, elle nous permet de coordonner les mouvements du bras avec ceux du torse. De nombreux muscles et ligaments contribuent également à l’organisation générale de la structure. Malgré la complexité, la force et la précision des mouvements que cette articulation nous permet, l’épaule peut souvent être cassée, blessée ou fracturée.

Plus fréquentes chez les personnes âgées, principalement en raison de l’atrophie et de l’ostéoporose, et chez les sportifs, les fractures, les luxations et même les problèmes mineurs nécessitent un long processus de rééducation à mener à la fois à domicile et sous la supervision de physiothérapeutes et d’experts. Voyons ensemble les techniques les plus couramment utilisées.

Anatomie de l’épaule

L’épaule est une articulation complexe, dont le squelette osseux est en fait formé de deux articulations plus simples : l’articulation gléno-humérale, entre l’omoplate et l’humérus, et l’articulation acromio-claviculaire, entre l’omoplate et la clavicule.

La structure osseuse, recouverte de capsules de tissu conjonctif, est ensuite soutenue par des ligaments et de nombreux muscles, qui forment ensemble ce que l’on appelle la « coiffe des rotateurs ». L’articulation permet des mouvements d’élévation et de flexion de l’ensemble du membre supérieur, mais aussi l’abduction, c’est-à-dire l’éloignement du torse, et son opposé, l’adduction ; elle permet également la rotation de l’avant-bras par rapport au bras.

Exercices pour la rééducation de l’épaule

L’utilisation de la physiothérapie dans la rééducation de l’épaule a pour objectif principal la récupération de la fonctionnalité globale de l’articulation, tant dans sa force que dans sa flexibilité : ces deux caractéristiques sont souvent perdues après un traumatisme de l’épaule, qui devient rigide et perd de sa force, ce qui rend souvent difficile pour les patients d’effectuer des activités même banales, comme mettre un objet sur une étagère ou porter une chemise.

Malgré les progrès considérables qui peuvent être réalisés avec la physiothérapie, souvent chez les patients âgés, la récupération totale de la fonction de l’épaule est complexe et presque jamais réalisable, mais l’utilisation de la physiothérapie est très utile pour soulager et résoudre la douleur qui peut résulter de blessures à diverses structures afin de récupérer une bonne fonction pour effectuer les activités quotidiennes avec facilité.

Parmi les exercices les plus simples et les plus utilisés, on trouve les exercices de balancement des épaules, qui sont souvent recommandés même pour les personnes âgées. Ils ne demandent aucun effort et peuvent être pratiqués n’importe où.

En position assise ou debout, balancez votre bras d’avant en arrière avec des mouvements lents et pas trop amples, à répéter pendant 5 minutes 2/3 fois par jour. Une variante de cet exercice qui aide à récupérer la mobilité latérale consiste à balancer le bras d’avant en arrière en faisant de petits cercles, une fois dans le sens des aiguilles d’une montre et une fois dans le sens inverse.

Pliez votre coude à 90° en gardant votre bras attaché à votre côté et poussez vers l’extérieur contre une résistance en poussant pendant 5/6 secondes, puis faites une courte pause. Répétez l’opération une dizaine de fois : vous pouvez vous faire aider par quelqu’un ou simplement vous appuyer contre un mur.

Une fois que vous avez surmonté la phase la plus douloureuse et limitative du problème, toujours sous la suggestion d’un physiothérapeute, vous pouvez commencer à utiliser de petits poids pendant les exercices et à intervenir sur des mouvements plus complexes, notamment :

Rotation de l’épaule : debout, le dos droit, le coude plié à 90° fixé sur le côté et l’avant-bras parallèle au sol, déplacez votre main vers votre ventre et ramenez-la vers l’extérieur. Ces mouvements doivent tous être effectués lentement, sans atteindre le point de ressentir de la douleur ; 10 mouvements à répéter 2/3 fois par jour, aideront les muscles rotateurs à retrouver force et élasticité.

A l’aide de cordes élastiques, à partir de la position de départ, debout et le dos droit, prenez l’élastique ancré à un mur ou à un support devant vous en tendant les bras, puis tirez-les en arrière comme pour les rapprocher du corps, en les maintenant pliés à angle droit, puis revenez à la position de départ. Veillez à ne pas ramener les bras trop loin en arrière, sans dépasser les épaules, afin de ne pas créer de nouveaux dommages à l’articulation. Cet exercice répété 2/3 fois par jour pendant 10 répétitions est particulièrement utile pour les muscles antérieurs de l’épaule.

Un autre exercice utile est une variante de l’exercice précédent qui consiste à fixer l’élastique sous le pied avec une extrémité et, le dos légèrement courbé vers l’avant, à tendre l’élastique depuis l’autre extrémité.

Tous ces exercices, et de nombreux autres qui peuvent être utilisés pour retrouver la fonction de l’épaule, peuvent être extrêmement utiles s’ils sont effectués correctement et en fonction de votre situation. Adressez-vous toujours à un professionnel et suivez les instructions de votre kinésithérapeute qui sera en mesure de vous donner les meilleurs conseils pour éviter d’autres dommages à vos épaules.

Quitter la version mobile